Point[s] d'accroche

Pensées plurielles féministes autour du genre, du sexe et des sexualités

À chaud

Véronique Teyssandier, Maroc, 2015

Française apprenant l’arabe et l’hébreu. Véronique Teyssandier, présidente de l’association « Parler en paix »

Parler en paix : c’est le principe de l’association présidée par Véronique Teyssandier, dont les objectifs sont de créer des ponts entre les langues et cultures arabes et hébraïques et d’affirmer la volonté de « jouer autrement les rapports culturels autour de l’arabe et de l’hébreu »[1]. Parfaite incarnation de la diversité, l’association « Parler en paix » est autant […]


Léopold Reutlinger - La Belle Otéro, 1875-1917 © Bibliothèque Nationale de France, Paris

« Splendeurs et misères. Images de la prostitution, 1850-1910 » Une exposition courageuse et séduisante. Et féministe ?

Une réaction d’Andrea Kimball

Cet automne au musée d’Orsay, il y a une exposition qui est, d’après les conservateurs, « la première grande manifestation consacrée au thème de la prostitution »[1]. L’intitulé de l’exposition interpelle un féminisme sexe-positif, ouvrant la réflexion sur une pratique sans honte de la sexualité par les femmes[2]. L’acte de montrer des images de la prostitution dans […]


Crédits : Fabrice Crénel

Le Néo-Burlesque : subversion ou régression ?

Réflexion proposée par Camille Saintagne

Contexte artistique et de production du Néo-Burlesque parisien : un spectacle produit par des femmes pour des femmes Le New-Burlesque affirme se démarquer de son ancêtre historique, le burlesque, de par sa dimension féministe assumée. En effet, cette forme cabarétique privilégie un strip-tease comique et fortement théâtralisé appelé l’effeuillage où sont mis en lumière des corps […]


Le corps féminin serait-il condamné à rester prisonnier de la dialectique qui confronte pudeur et exhibition, chasteté et sexualisation ? ou bien... Comment en sortir ?

Comment s’en sortir ? De la (l’in)visibilité du corps féminin dans l’espace public

Comment s’en sortir ? La question posée par Sarah Kofman dans l’ouvrage éponyme publié chez Galilée en 1983, reprise à nouveaux frais par une revue contemporaine au sujet de la problématique féministe, queer et postcoloniale, résonne particulièrement en France aujourd’hui lorsqu’elle est adressée au débat concernant l’articulation entre le voile féminin et le féminisme – et […]